Seinen

Détenu 042

detenu_01Titre: Détenu 042

 Auteur: Yua Kotegawa

 Statut: Série terminée en 5 tomes

Éditeur: Kana

 Prix: 7,35€

 

Ma note:

– Premier tome:

 Détenu 042

  – Série dans son ensemble:

Détenu 042

Résumé

Le gouvernement japonais lance une expérience: Ryohei Tajima,  » le détenu 042″, en sera le cobaye! Condamné à mort pour 7 meurtres, il verra sa peine commuée en travaux à perpétuité, à la condition d’accepter l’implantation dans sa tête d’une puce capable de détecter la moindre pulsion destructrice, de le localiser et de fournir des données sur lui. A la moindre envie de meurtre, la puce explosera, causant ainsi des lésions irréversibles au cerveau. C’est sous cette épée de Damoclès et selon cette liberté toute relative, que le jeune condamné commence son travail d’intérêt général…

Mon avis

Cette série, je l’ai dévorée. Pourtant j’avoue qu’après le premier tome je ne savais pas si je devais la continuer. J’ai été déçue de cette entrée en matière qui pour moi, en dit beaucoup trop comme si, en fait, il n’y avait pas de suite, et qu’on nous racontait déjà la fin. Surprise, j’ai tout de même persévéré et c’est à partir du deuxième tome que cette série est devenue un véritable coup de cœur.

Tout d’abord les dessins, et c’est primordial dans un mangas, sont pour moi très réalistes et détaillés, même l’arrière plan bien que parfois il soit flou pour donner la priorité à l’avant. les décors ne sont pas négligés au profit des personnages et ils sont assez compréhensibles poursuivre l’histoire sans accroc ou sans revenir en arrière pour saisir l’action qui vient de se dérouler ce qui m’arrive dans certains mangas je l’avoue.

Yua Kotegawa nous plonge dans notre société où un éternel débat se déroule. « Pour ou contre la peine de mort ? » mais aussi « Est il possible pour un condamné de changer ? » Dans cette optique le gouvernement cherche un détenu cobaye, dans lequel serait planté une puce qui exploserai si les émotions devaient dépasser un certain stade. De là ils introduisent leur expérience dans un lycée, une mini société en quelque sorte, et étudie chacun de ses faits et gestes à travers ce qui lui est imposé, ses tâches ménagères, le jardinage,… mais aussi ses réactions face aux élèves et enseignants.

C’est ainsi que le dossier d’un détenu est retenu. Son nom ? Tajima Ryohei. Mais il est appelé, détenu 042. Il vient de passer 9 ans en prison et attend d’être exécuté. Quand l’expérience lui est proposée il accepte rien que pour sortir de cet enfer. On découvre alors un homme, pas seulement un rat de laboratoire, non un homme, qui n’a plus d’émotions, d’envies, qui ne connais plus rien à la vie. Le professeur Shiina qui est en charge des travaux menés, se doit de le guider, de noter tout ce qu’il se passe. Tajima n’est qu’un robot que tous les élèves insultent jusqu’à sa rencontre avec Yume. Cette élève aveugle aime les fleurs et le prend pour un jardinier. Elle ne le jugera pas même après avoir découvert qui il est. Dés lors 042 se pose des questions… La vie prend un sens qu’il n’a pas connu. Il se pose beaucoup de question et a tout à apprendre.

Evidemment rien n’est simple. Accepter qu’un détenu se promène dans un lycée n’est pas gagné. Les élèves ne sont pas tous comme Yume, et 042 doit rester impassible et calme en toute chose. Des rencontres l’y aideront, et Shiina n’est jamais loin. Cependant, ce tueur peut il réellement changer ? Les tensions ne sont jamais loin et l’expérience peut s’arrêter à tout moment. L’évolution de cet homme se ponctue aussi de bonheurs simples que nous pouvons avoir oublié mais que lui apprécie à leur juste valeur. La pression est partout, mais heureusement, l’humour de l’auteur nous procure des moments de répit tout comme certains événements si beaux qu’ils sont à peine croyables.Et puis si 042 à été choisis ce n’est pas par hasard. Son passé est lourd et une période est manquante… Il n’en a jamais parlé mais c’est ce qui a fait de lui un assassin. Dés lors, selon son passé, tous les meurtriers sont ils à placer dans le même sac ?

Il est difficile de ne pas rire ou pleurer avec lui, avec eux tous. De frissonner aussi. Cette série est une leçon de vie magnifique avec des rebondissements inattendus, qui au fil de l’ouvrage engendrent plus de questions encore qu’au départ…

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s