Adulte, Guerre

Yellow Birds

rJezv0HO7I7Ps-PIiDNSet0rPT8@150x242Titre: Yellow Birds

Auteur: Kevin powers

Éditeur : Le livre de poche

Genre: Guerre, réflexion

Date de parution: 13 février 2013

 

 

Ma Note:Yellow birds

Résumé

Bartle, 21 ans, est soldat en Irak, à Al Tafar. Depuis l’entraînement, lui et Murphy, 18 ans, sont inséparables. Bartle a fait la promesse de le ramener vivant au pays. Une promesse vaine… Murphy mourra sous ses yeux et le hantera toute sa vie.

Mon avis

Ce roman lorsque je l’ai refermé, j’ai attendu avant de bouger. Un peu comme sidérée, incapable de sortir de l’histoire. Car c’est profond, très profond. Et personnel. Pourtant ce n’est pas une autobiographie mais l‘auteur s’inspire aussi de ses propres souvenirs de la guerre en Irak.

Ce livre, nous parle donc de Bartle le narrateur, qui s’est engagé comme soldat et part en Irak, dans la ville d’Al Tafar où se tient la majeure partie de l’histoire. Il a juré de protéger Murphy. Mais le jour de sa promesse, savait il réellement ce qu’est la guerre ? On comprend vite que non. Les soldats vivent dans un monde à part, que nous n’imaginons que mal. Leurs pensées, leurs émotions, leurs combats, on les découvre dans ce livre. Alors que eux justement, pensent à ceux qu’ils aiment. On peut alors se rendre compte du fossé qui sépare un soldat en guerre, qui ne sait pas de quoi seront faites les prochaines heures; de nous. Et l’ auteur nous raconte cela avec poigne, et rage. Rien n’est épargné, le sang, les mots, la cruauté de ce qu’ils vivent, tout est retranscrit. Alors on apprend…

Ces jeunes hommes et femmes, leur quotidien ? c’est juste innommable. Alors comment Bartle peut il s’en vouloir de ne pas avoir tenu sa promesse ce jour là ? Car elle est bien là, la culpabilité, au fil des chapitres nous passons du passé au présent, pour retourner dans le passé et ainsi de suite, et le narrateur est terriblement hanté par ses souvenirs. En même temps qui ne le serait pas ? Ces images et ces scènes… Est il possible de vivre à nouveau normalement ensuite ? Ces personnes qui sont mortes à qui ils se sont accrochés, comment les oublier ? Tant de questions auxquelles le héros à bien du mal à répondre.

Si cet oeuvre ne m’a pas totalement conquise c’est que je ne suis pas habituée à lire ce genre de chose. C’est crû et je suis assez sensible, à toutes ces descriptions de tuerie. Egalement j’ai trouvé quelques longueurs ou des descriptions qui m’ont paru durer un temps infini…  

Un livre qui ne peut être oublié du jour au lendemain, un livre pour apprendre et comprendre, pour ouvrir les yeux sur un monde que nous ne connaissons pas forcément. Une oeuvre sublime et criante de réalisme à laquelle on ne peut rester indifférent. Larmes, rage, dégoût, joie éphémère, on passe par toutes ces émotions avec Bartle, Murphy, et les autres. A les voir en tant que personne individuelle on en oublie presque pourquoi ils sont là bas, qui sont les ennemis, pourquoi faut il combattre… Et oublier cela pour se concentrer sur eux, sur leurs émotions, leurs peurs, leurs décisions du moment, c’est quelque chose de si rare… que s’en est infiniment précieux.

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s