Jeunesse (-12ans), Science fiction / Fantasy, Young adult

Soixante Six T1

WW5-bealZ7F4uAn_bIDOc7Em2cE@179x273Titre: Soixante six tome 1- la prisonnière

Auteur: Michael J lévesque

Éditeur: Hugo et compagnie

Genre: Science fiction /aventure

Pages: 372

Date de parution: 03/03/2011

 

Résumé

Deux héros pris au piège. Deux histoires parallèles. Soixante-six adolescents séquestrés. Un informateur désincarné. Des sentinelles terrifiantes.

Une population exterminée. Des réalités contradictoires, qui s’effacent et changent au gré des nuits…

Que se passe-t-il à Tea Walls, petite localité américaine en apparence paisible ? La jeune Alexia Lincoln y mène une vie banale jusqu’au jour où elle s’aperçoit que son monde n’est que mensonge et manipulation.

Qui est-elle ? Qui sont véritablement ses parents, ses amis, ses professeurs ? Fiction, rêve ou réalité ?

Au même moment, la ville de Hastings Horizon, en Californie est ravagée par une pandémie qui décime sa population à une vitesse fulgurante. D’où provient ce virus qui transforme ses victimes en zombies assoiffés de chair et de sang ? Truand notoire, Jack Soho tente vainement d’éloigner ses proches de cette malédiction et assiste, désemparé, à l’inéluctable apocalypse.

Mon avis:

Un livre qui a atterrit dans ma bibliothèque grâce à la « box de pandore« . Ravie j’étais au vu du résumé, et ravie je suis toujours après la lecture de cet ouvrage.

En effet dés le départ, on observe deux histoires bien différentes: Celle d’Alexia tout d’abord qui vit à Tea Walls dans une petite communauté tranquille où sa vie n’est que bonheur. Ce petit paradis va brusquement tourner au cauchemar lorsque son petit ami commence à se poser des questions sur ce monde. Pourquoi tous les étudiants ont ils la même montre ? Pourquoi s’endorment ils tous précisément à minuit pour se réveiller à 7h ? Pourquoi ne sortent ils jamais de Tea Walls, et n’en ont aucune envie ? C’est le début d’une lente compréhension sur la manipulation, le démêlage du vrai et du faux. Et cela nous mène bien plus loin que ce que j’avais imaginé…

D’un autre coté, on suit Jack Soho un petit truand qui doit s’occuper de ses demi frères et soeurs triplés. Tout cela lorsque un terrible virus se diffuse dans la ville, transformant les gens en sorte de zombi qui ne pense qu’à manger ou déchiqueter leur concitoyens… Commence alors une grande fuite pour survivre, une histoire classée remise sur le tapis et des souvenirs qui remontent à la surface.

Sur le coup, j’avoue qu’il n’y a aucun point commun (Il n’y en a qu’un et on l’apprend…tard. Préparez vous à chercher héhé). C’est ça que j’ai adoré. Le suspens est énorme jusqu’à la fin. On apprend très peu de choses à la fois, s’en est presque énervant. Mais c’est toute la beauté du livre. Rien n’est ce qu’il paraît… réalité, rêve, tout se mélange. On se pose beaucoup de questions. Peu obtiennent réponse satisfaisante mais on glane un indice ça et là.

L’imagination de l’auteur est impressionnante de même que son style qui est clair et fluide. Ce livre se lit très vite. Quelques fautes ne m’ont pas empêchées de passer un super moment. Et même à la fin, on ne connaît que peu d’éléments finalement. Mis à part une envie de tuer Alexia quand elle m’a agacée de même que les garçons triplés, sinon je n’ai rien à redire, si ce n’est que je veux la suite ! Car la série se poursuit au Québec… mais pas chez nous. 

En quelques mots, une histoire qui décoiffe, un livre jeunesse plein de punch et d’aventure dans lequel on se glisse sans peine et qu’il est dur de lâcher.

Soixante six

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s