Science fiction / Fantasy, Young adult

Risque Zéro

couv49612645Titre: Risque Zero

Auteur: Pete Hautman

Éditeur: Milan (Collection Macadam)

Pages: 294

Genre: Futuriste

Parution: Avril 2015

 

Résumé

Imaginez un monde où tout risque est banni. Un monde où le danger n’existe plus. Fini, le sport : trop dangereux ! Aimer ? Trop éprouvant ! Ce monde du risque zéro, c’est celui des Etats-Sécurisés d’Amérique. Nous sommes en 2074, Bo Marsten a 16 ans et vit sous cette dictature du bien-être. Les carcans, les interdits ? Il n’en peut plus. Enfermé dans un camp de travaux forcés, il décide de résister. Pour être libre. Pour prendre le risque de vivre, tout simplement…

 

Mon avis

Pour commencer, précisons que ce roman est une réédition du livre du même nom sorti en 2008 sous une couverture que vous pourrez découvrir plus bas. En parlant de cette page essentielle, je ne vois aucun intérêt à celle de ce roman. Même les lettres en relief ne parviennent pas à relever le non sens de cette couleur rouge. La précédente couverture n’était pas bien plus belle, au moins était elle lisible… Bref heureusement que je me suis arrêtée sur le résumé qui m’a semblé prometteur.

2074 Aux Etats Unis. Ah non pardon aux Etats Sécurisés d’Amérique. Oui, notre monde étant bien trop dangereux, le gouvernement a prit les choses en main et décidé d’éradiquer le plus de risque potentiel possible. Aussi est il interdit de sortir sans un casque, et si vous désirez courir, comme Bo notre héros, il faut revêtir un équipement de protection et pratiquer sur un revêtement spécial… Les émotions sont également contrôlées car il est interdit de manquer de respect ou d’insulter une autre personne. Pour cela des médicaments obligatoire vous aideront à réfléchir avant d’agir. En très bref voilà le genre d’univers dans lequel évolue Bo, et sa famille. Sauf que voilà, ce jeune homme est du genre plutôt jaloux et va finir par se retrouver en camp de travail…Risque Zero

Je ne vous en dis pas plus, je vais vous gâcher la partie la plus intéressante de l’histoire. Il est vrai que, avant que Bo ne soit transféré dans ce camps, j’ai surtout prit ce roman avec énormément d’humour. Et comment ne pas se moquer de tout ça lorsque le grand père du héros, né en 1990 passe son temps à raconter que c’était mieux avant ? J’était totalement d’accord avec lui, et désolée pour les personnes qui devaient subir ce « manque de risque ».  Bo va entrer en contact avec tout ce que son gouvernement qualifie de dangereux et découvrir que ce n’est pas si mal que ça…

Voilà où mon engouement s’arrête. Car mis à part rire, je n’ai pas pu accrocher à la lecture de ce roman qui touche pourtant une notion importante et aurait pu avoir un beau développement. Que je n’ai pas vu. La profondeur est quasi inexistante, tout reste en surface, et de mon avis, l’auteur n’a pas assez travaillé son univers ou bien trop exagéré les choses. C’est vraiment dommage car le sujet était intéressant. Une fois Bo dans le camps j’ai commencé à l’apprécier mais l’intrigue m’a laissée de marbre. Je l’ai trouvée superficielle, beaucoup trop simple et presque bâclée… cela m’a énormément déçu je dois bien l’avouer. C’est donc la raison pour laquelle je me suis retrouvée très mitigée après lecture.

En résumé, je pourrais vous conseiller ce livre si vous chercher à décompresser sans vous prendre la tête, mais si vous cherchez un minimum de profondeur, de réalisme, de véritable univers, passez votre chemin vous serez déçus.

Risque Zero

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s