Aventure, Jeunesse (-12ans)

La ligue des enfant extraordinaires

LA LIGUE DES ENFANTS EXTRA ORDINAIRES_DVLP 140x200_dos 19 mm_Rab

Titre: La ligue des enfants extraordinaires

Auteur: GITTY DANESHVARI

Éditeur Michel Lafon

Genre: jeunesse/ aventure

Parution: Juin 2016

 

 

4ème de couverture

« Quand les gens disent que “ les enfants sont l’avenir ”, ils ne pensent pas à moi. »

Jonathan Murray, 12 ans

Qu’est-ce que la Ligue des Enfants Ordinaires ? Eh bien, je suis ravi que vous me posiez la question. (Oh, vous n’avez rien demandé ? Vous l’auriez fait à un moment ou à un autre, et je déteste perdre mon temps.) Nous formons un réseau secret d’espions composé des enfants les plus quelconques du pays, ceux qu’on oublie complètement. Pourquoi des enfants banals ? Pourquoi pas des surdoués ? Ou des sportifs ? Ou des reines de beauté ? Parce que les gens n’oublient pas ces derniers, alors qu’ils nous oublient, nous. Et vous savez pourquoi ? Parce que nous nous fondons dans le décor. Nous évoluons dans l’angle mort du monde.

Mon Avis

Merci aux éditions Michel Lafon pour ce roman jeunesse, léger, passe partout et donc parfaitement adapté à cette période de l’année. J’avoue que le résumé m’avait bien fait sourire et le fait que des enfants sans aucune distinction soient mis en avant m’intriguait.

Jonathan est un enfant tout ce qu’il y a de plus banal. Il n’est bon en rien, moyen partout, personne ne le remarque et tout le monde l’oublie. Même ses professeurs ne se souviennent pas de lui. Or dans un monde où tout est fait pour les futurs génies, sportifs, et autres extra, il évolue à l’écart, dans l’ombre… Shelley aussi ressemble beaucoup à ce profil bien qu’elle fasse tout pour se faire remarquer.  Et justement, au milieu de tout ces ados extraordinaires, ils vont se faire repérer par une agence ultra secrète… la ligue des enfants ordinaires. Et comme les enfants ordinaires sont presque invisibles, il se fondent dans le décor, on oublie leur présence, bref…c’est  l’idéal lorsqu’il s’agit d’espionner… encore plus pour sauver tout un pays.

L’intrigue étant lancée, on se rend très vite compte que l’auteur s’adresse à un jeune public et cherche avant tout à le faire rire. Il y a énormément de clichés sur l’espionnage, d’humour, et de personnages loufoques voire complètement fous. C’est donc en s’amusant que l’on tourne les pages de ce court roman afin de trouver le coupable, celui qui cherche à nuire à la nation toute entière. Bien des situations sont exagérées à l’extrême et totalement impossibles. L’auteur nous fait  rêver, à nous de nous prendre au jeu et de laisser l’enfant qui est en nous prendre les rennes de cette lecture. Néanmoins j’aime particulièrement la façon d’aborder des sujets parfois sensibles comme la différence, le manque de respect, la tolérance… Le lecteur ne s’en rend pas compte mais il apprend beaucoup de sa lecture.

Au niveau des personnages… Jonathan est l’enfant lambda, aux réactions mesurées et normales, celui auquel n’importe qui peut ressembler. Parfait pour s’immerger dans l’univers pittoresque de ce livre. Shelley quant à elle, est un vrai bout en train qui parle plus qu’un moulin, et cherche désespérément à se faire remarquer. Elle s’invente presque une vie ou chacun la reconnaît et discute avec elle. Au début j’étais peinée pour elle. Je trouvais atroce le fait d’être invisible. Et puis finalement je pense que c’est elle qui évolue le plus. Qui grandit. Les personnages secondaires sont soient un peu fous dingues, soient très sérieux. Mis à part sur le moment, c’est eux que j’ai le plus vite oublié !

En résumé, je me suis bien amusée, même si j’ai toujours un petit manque comme à chaque fois que je lis quelque chose de trop léger et qu’il ne devient pas un coup de coeur. Car on peut toujours intégrer de la profondeur même dans l’humour, et cela m’a un peu manqué.

A lire si : vous avez envie de rigoler, passer un bon moment sans prise de tête, que les intrigues jeunesse ne vous rebutent pas.

A éviter si: Vous cherchez du sérieux, de la profondeur, de l’espionnage à l’état pur. Vous n’aimez pas la lecture jeunesse, ou l’humour.

kinou content 2

1 thought on “La ligue des enfant extraordinaires”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s