Adulte, Romance, Tranche de vie

L’homme en bas de chez elle

book-807

Titre: L’homme en bas de chez elle

Auteur: Fabienne Kisvel

Éditeur: Librinova

Parution: Avril 2016

 

4ème de couverture

Solitaire et fragile, Marie partage sa vie entre son service à l’hôpital Bichat et son amie Catherine. Intriguée par un homme qui a élu domicile dans la cour de son immeuble, elle cherche le contact, s’impose et crée une relation particulière, malgré le fort caractère de cet homme. Lorsqu’elle lui avoue avoir lu son journal intime, il est furieux et disparaît en le lui abandonnant.
Désespérée, Marie s’accroche à ce journal : peut-être lui permettra-t’il de comprendre un peu mieux son inconnu ?

Mon Avis

Je vais commencer par remercier les éditions Librinova de m’avoir proposé ce titre, dont le résumé m’a attiré, et ce malgré le fait que l’amour ait une grande place dans le scénario.
Nous voici donc partis à la rencontre de Marie, une jeune femme chirurgien, débordée de travail mais aussi passionnée par son métier. Or cela fait maintenant quelques semaine que, lorsqu’elle rentre à son appartement, elle croise dans la cours de l’immeuble un homme sans abri. Marie ne va pas pouvoir rester à rien faire devant lui et, un jour, elle se décide à l’aborder afin de lui proposer quelque chose à manger. Mais ce barbu va limite l’insulter, arrogant et hautain ! Il manie très bien les mots, en particulier l’ironie et le sarcasme. Refroidie par cet accueil des plus repoussant, Marie ne pourra pourtant pas se défaire de l’image de cet homme et va tout faire, soir après soir, pour l’apprivoiser. Elle sent chez lui une particularité, quelque chose qui ne va pas avec la vie qu’il mène dans la rue, et allez savoir pourquoi, elle est décidée à s’accrocher à ce clochard malpoli…
Le titre prend déjà tout son sens. Et le scénario, s’il est pour l’instant calme et sans véritable originalité ne va pas tarder à évoluer vers un coté plus sombre, qui va jusque nous donner les larmes aux yeux. Et peut être faire changer notre regard sur les personnes que nous croisons dans la rue. Quel est leur passé ? Que connaissons nous d’elles ? rien. Je dirais qu’on nous incite à réfléchir, à éviter les jugements hâtifs, et bien évidemment, à nous accrocher à la vie.
Passons aux personnages à présent.
Marie est une jeune femme très empathique, toujours prête à tout pour ses patients qu’elle considère comme de véritables personnes et non juste des malades. Elle a énormément de coeur et cela se ressent dans son travail qu’elle effectue avec justesse mais aussi en dehors. Elle a une tendance à la naïveté et fait bien plus jeune qu’elle ne l’est en vérité. Solitaire dans l’âme elle ne se prête pas beaucoup d’attention.
Heureusement son amie et collègue Catherine, est là pour la rappeler à l’ordre. Cette femme aime la vie et en profite à fond, cherchant à ce que Marie fasse de même. Elle possède un fort caractère.
Et puis nous avons notre sans abri, barbu et sale, arrogant voire méchant, qui repousse Marie à longueur de temps. Il est caractériel et lunatique. Nous découvrirons bientôt ce qui l’a mené à devenir ainsi mais il ne veut d’aide de personne. Renfermé et fier de l’être pourrait être sa devise.

Un autre plan que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman est la découverte, le voyage, la médecine humanitaire. Car nous allons nous projeter jusqu’en Afrique et nous rendre compte des différences entre nos mondes. Les mentalités, les comportements, la pauvreté les guerres,… J’avoue que ce n’est pas toujours facile à lire mais l’auteur connaît l’équilibre entre émouvoir, évoquer la réalité, mais ne pas nous faire sombrer dans un drame constant.

Mais comment peut on passer d’une femme médecin intriguée par le sans abri qui loge dans sa cours, à l’Afrique ? Je vous laisse le découvrir car c’est un énorme pan de l’histoire.
Nous voici donc avec un roman sur une histoire d’amour d’un coté, et la passion pour la médecine de l’autre. Deux points qui peuvent parfaitement être mis en commun pour former une intrigue magnifique. Certes le suspens n’est pas insoutenable et il est facile de deviner des bribes du roman, néanmoins la lecture en est fort plaisante, fluide et en cette fin d’été, parfaite pour me préparer à la rentrée.
kinou content 2

 

3 thoughts on “L’homme en bas de chez elle”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s