Romance, Science fiction / Fantasy, Young adult

La sirène

9782221192986fsTitre: La sirène

Auteur: Kiera cass

Éditeur: Robert Laffont (collection R)

Parution: Septembre 2016

Genre: Fantasy, Romance, Drame

Pages: 360

 

4ème de couverture

Une fille au lourd secret.
Le garçon de ses rêves.
Un océan les sépare.

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l’entendre… et qui l’oblige à se faire passer pour muette lorsqu’elle séjourne sur la terre ferme.
Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé.
Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akinli ?

Mon Avis

Je dois dire que j’ai hésiter à acheter ce livre pour la simple et bonne raison que tout cela me semblait très rose et romance. Eh bien je me suis lourdement trompée. La romance est certes essentielle, mais il y a beaucoup plus profond.

Kahlen, notre jeune héroïne devient une sirène sous nos yeux, alors que le bateau sur lequel elle jouissait d’une croisière en compagnie de sa famille va couler. L’Océan va alors lui proposer un choix. Il la sauve, si, en retour, elle lui donne 100 années de sa vie ainsi que sa voix, pour le servir. Ensuite elle sera libre. Kahlen a accepté ce marché et elle est fidèle à l’Océan depuis bien longtemps à présent. Cependant, elle ainsi que ses compagnes vivent sur la terre ferme. Elles se font passer pour muettes car quiconque entendrait leur voix serait voué à la mort. Kahlen va faire une rencontre qui va changer sa vie. Akinli, un humain dés plus simple, va conquérir son coeur. Mais quel avenir y a t’il pour un amour qui ne peut durer ? En effet Kahlen est figée dans le temps, alors que Akinli lui, est voué à grandir, et vieillir…

Dés le début, j’ai été scotchée. Tant par la puissance des événements qui nous tombent dessus dés le premier chapitre, que par ce qui en découle. En effet, jusque là, ma connaissance des sirènes était réduite. D’un coté j’avais la petite sirène de Disney, et de l’autre des histoires affreuses sur des femmes qui chantent afin d’hypnotiser les hommes et faire couler leur navire. Et cela par pur plaisir. Autant dire que je détestais ces créatures. Or ici, l’auteur nous fournit une tout autre explication quant a l’existence de ces êtres magnifiques. Et ceci par petites touches, grâce à Kalhen et ses compagnes, tout au long du roman… ce qui nous pousse presque à comprendre et aimer l’Océan au final. C’est vraiment profond.

De plus, il y a cette histoire interdite, entre Kalhen et Akinli. Notre héroïne va devoir faire des choix, chose qu’elle n’a jamais entreprise. L’amitié qui lie les sirènes entre elles va aussi être fortement mise en avant, épluché et valorisé. L’amour aussi évidemment. Nous vivons l’apprentissage du véritable amour, de sa force et ce qu’il peut nous conduite à faire, à travers Kahlen. C’est vraiment très beau, innocent aussi, et pas du tout nian nian. Je suis tombée sous le charme de l’intrigue qui mêle donc drame, valeurs et sentiments profonds.

Pour ce qui est des personnages, il y en a peu. Kalhen est une jeune fille simple et réservée, fidèle à son serment, qui a un lien particulier avec l’Océan. Elle n’aime pas trop sortir contrairement à ses soeurs, et préfère lire dans son coin. Il n’est pas bien difficile de s’identifier à elle étant donné qu’elle n’a pas vraiment de personnalité marquée. Ses soeurs sont assez différentes. Elisabeth sort avec un garçon différent chaque nuit et suit la mode, Miaka aime s’amuser mais surtout dessiner. Il y a bien Aisling, surement celle qui lui ressemble le plus, mais elle vit ailleurs… Puis vient Akinli, le charmant garçon qui a tout du prince charmant. Il est beau (selon Kahlen), attentionné, gentil, gentleman,… En fait si je devais trouver un défaut à ce roman, c’est lui. Il est le cliché total de tous les rêves de petites filles. Néanmoins, cela ne m’a absolument pas dérangé au vu de la situation et de ce qu’il se passera ensuite. (Et pourtant…. j’ai souvent énormément de mal avec ce genre de personnage). Ah j’oubliais l’Océan ! c’est un personnage à part entière qui parle avec ses « filles », et entretient de précieuses relations avec elles. Est il bon ou mauvais ? Je me pose encore la question…

J’aimais déjà beaucoup l’écriture fluide de Kiera Cass. C’est simple, facile à comprendre, et en même temps, j’y ai toujours vu une certaine poésie, et indéniablement, tout le coeur de l’auteur. Si j’ai été séduite par « La sélection« , son premier roman « la sirène » m’a littéralement rendue raide dingue. Les pages se tournent toutes seules, le suspens est à son comble d’un bout à l’autre du livre et la fin… est tout simplement horrible puisque elle ne laisse pas présager à une suite ! J’avoue je meurs d’envie de retrouver cet univers, ces êtres que je ne pensais jamais aimer un jour, ces liens profonds,… bref, je suis en plein coup de coeur, de foudre et tout ce qui peut s’y apparenter.

                                     kinou cpt gagakinou cpt gaga

 

8 thoughts on “La sirène”

  1. Ce roman me faisait envie (j’avoue que c’est parce que j’avais bien aimé « la sélection ») mais comme toi j’avais peut d’une romance trop mise en avant … Le fait de savoir que ce n’est pas le cas me rassure et je pense que je me le procurerais pour le lire à mon tour 🙂

    J'aime

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s