Films

Miss peregrine et les enfants particuliers

439861.jpg

Titre: Miss Peregrine et les enfants particuliers

Réalisateur: Tim Burton

Sortie: 5 octobre 2016

Genre: Fantastique

Durée: 2h03

 

 

Résumé

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre « particularité » peut sauver ses nouveaux amis.

Mon Avis

Je me suis décidée à aller voir ce film juste avant de lire le roman dont il est tiré et dont vous retrouverez la chronique la semaine prochaine. Ici je vais donc parler uniquement du film, sauf dans la partie  » Lignes vs Images » qui sera signalée où je ferai une petite comparaison des deux oeuvres.

Voyons donc l’univers dans lequel nous sommes parachutés. Il s’agit en fait, du nôtre. Jacob, un adolescent mal dans sa peau et sans ami s’occupe de son grand père parfois après son boulot. Il adore cet homme qui lui racontait des tas d’histoires de monstres et d’enfants étranges lorsqu’il était petit. Carte et photos à l’appui. Bien sur il a grandit et ne croit plus à tout cela jusqu’au jour où… cet homme se fait tuer, et que Jacob est persuadé d’avoir vu son meurtrier,… qui n’a rien d’humain au passage. Dés lors, il va rassembler des indices pour retrouver s’il existe, le lieu des histoires de son grand père, ainsi que ses habitants… Voici où commence l’histoire de ce jeune homme au destin si particulier, qui va se découvrir des amis merveilleux mais aussi des ennemis… terrifiants.

Les personnages sont vraiment intéressants.

Jacob tout d’abord, n’a rien d’un héros. Maladroit, sans ami, un peu perdu, bref un ado qui se cherche et n’a pas trop confiance en lui. Néanmoins il va beaucoup apprendre, grandir, et évoluer au gré des événements.

Miss peregrine est tout à fait la marque de fabrique de Tim burton. Mystérieuse, à la limite du gothique, assez incompréhensible… mais terriblement aimante et juste.

Les enfants particuliers : Vous allez vous retrouver face à des talents peu communs, mais chaque enfant à son petit caractère, ce qui les rend attachants, surtout lorsqu’on sait qu’ils sont en fait, très vieux.

Je n’évoquerai pas les méchants ce qui spoilerai le film. Sachez simplement qu’ils sont assez… repoussants.

J’ai beaucoup aimé cette oeuvre. Sans avoir lu le livre, je l’ai trouvé détaillé, et explicite. Je ne me suis jamais sentie perdue.L’action est omniprésente et assez réaliste. Notre héros n’est pas surhumain et se prend parfois des coups. On ne perd pas de temps, et à grand renfort d’effets spéciaux, on en prend plein les mirettes. Franchement très beau à voir. La fin nous laisse assez perplexe et présage une suite… j’en aimerai une personnellement. ah… et l’humour est vraiment sympathique. J’ai levé les yeux au ciel et pouffé régulièrement, malgré la tension qui mine de rien est fortement entretenue tout au long du film.

Le seul point « noir » que je déplore, c’est un manque d’exploitation de certains personnages. En effet, j’ai trouvé que des capacités impressionnantes n’ont pas été approfondies, voir sont carrément passées à la trappe. C’est bien dommage, car il y avait matière à développer chacun d’eux. Ils ont été délaissés au profit des principaux…

Je suis donc super contente de mon visionnage^^ Par contre je n’emmènerai clairement pas un enfant de moins de dix ans, en raison de scènes assez… choquantes/ glauques de mon avis.

Ah et même moi je me suis chopée un gros flip (phobique des poupées depuis petite je suis… regardez le film et vous comprendrez)

*******

Voilà pour le film seul. A présent, voici la partie Lignes vs Images, Attention aux spoils du film et du livre !

J’ai donc entamé ma lecture quelques jours après ma sortie cinéma. Au début j’ai trouvé assez ressemblant en plus détaillé bien sur, le roman. Dans l’ensemble cela se rejoignait. Et cela… je dirai jusque l’arrivée de Jacob sur l’île. A partir de là, pour moi il y a clairement deux scénarios : Celui du roman, et celui de son adaptation. Les deux sont très très différents, et ne mènent absolument pas au même but, seules quelques actions sont similaires. Premier choc pour moi : Emma et Olive.  Au cinéma, Emma est la fille volante, amoureuse de Jacob, qui contrôle l’air. Olive elle, contrôle le feu. Eh bien à l’origine, c’est l’inverse ! Emma contrôle le feu (elle est bien amoureuse de Jacob), et Olive vole. Elles changent radicalement de caractère. Pas facile de s’y faire.

Ensuite, dans le roman, nos héros n’affrontent qu’un sépulcreux et un estre. Dans le film, ils affrontent 6 ou 7 sépulcreux et 5 estres. Forcément, l’histoire en  est très différente comme je l’ai déjà mentionné. On se retrouve donc avec deux univers ayant des points communs, et de sacrées différences. La fin du livre suggère lui aussi une suite puisque effectivement, un seul estre est vaincu.

Je ne saurai dire lequel est le meilleur. Et encore je ne vous ai conté que quelques différences. J’ai apprécié les deux oeuvres, les deux tournures… Pour une fois, je ne suis pas déçue d’une adaptation puisqu’elle diffère énormément et apporte tout autre chose. Je pense donc qu’il faut lire/voir, les deux afin de se faire une idée de l’univers de l’auteur, et du réalisateur.

 

2 thoughts on “Miss peregrine et les enfants particuliers”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s