Adulte, Tranche de vie, Young adult

Ma mémoire est un couteau

1540-1-1

Titre: Ma mémoire est un couteau

Auteur: Laurie Halse Anderson

Éditeur: la belle colère

Parution: 09/03/2017

Genre: Réaliste/Tranche de vie

Pages: 445 pages

 

 

4ème de couverture

Cela fait cinq ans que Hayley Kincain vit en nomade, ne pouvant poser nulle part son bagage très longtemps, parce que son père, Andy, fuit les démons qui l’assaillent depuis qu’il est revenu de la guerre d’Irak. Les voilà de retour dans la ville natale de ce père torturé, qui souhaite tout de même que sa fille puisse reprendre une vie scolaire normale. Et voici que s’offre à Hayley les plus intoxicants des espoirs : vivre comme les autres adolescents de son âge, mettre enfin derrière elle ses propres souvenirs douloureux et, pourquoi pas, laisser une chance à son histoire avec Finn, le garçon canon qui lui tourne autour et semble partager avec elle le fardeau des secrets de famille.   Ce fragile équilibre va reposer sur la capacité du père à guérir de son syndrome post-traumatique. Mais les monstres tapis dans la mémoire d’Andy sont assez puissants pour l’entraîner en enfer au moindre faux pas. Entraînera-t-il sa fille dans sa chute ? Quelle place doit-elle tenir dans ce combat ?

Mon Avis

Merci aux éditions la belle colère qui ont bien voulu me faire confiance et me faire parvenir ce magnifique titre en partenariat ! Autant dire que j’étais on ne peut plus ravie, étant devenue une fan des romans de Laurie Halse Anderson. Et ce livre ne fera pas exception… (pardon si c’est un peu fouillis mais c’est sorti comme ça de ma petite tête…)

Hayley,  la jeune fille de 16ans que nous allons suivre, n’a pas connu une enfance/adolescence comme les autres. En effet son père n’était quasiment jamais là. Et lorsqu’il est rentré de la guerre d’Irak, ils sont partis vivre sur la route, de bourgade en bourgade, ne s’arrêtant que peu de temps. Car Andy, tel est le nom de son père, souffre d’un syndrome post traumatique suite aux horribles choses qu’il a connu durant la guerre. Il subit des crises, des cauchemars et est incapable de s’occuper correctement de lui même comme de sa fille. Néanmoins… comme Hayley rêve d’avoir une vie normale, ils finirent par revenir à la ville natale d’Andy et s’installent. Reste à savoir si ils vont y arriver, et pour combien de temps…

Ce roman, c’est une véritable gifle. Et encore une fois un sujet sérieux, trop méconnu nous est conté. Je n’avais jamais lu d’histoire à ce sujet même si j’en avais entendu parlé. J’ai été curieuse de découvrir de quoi il s’agissait exactement, et quelles en étaient les conséquences. Autant pour soi même que pour les proches. J’ai été servie. Hayley m’a de suite parue une jeune fille nerveuse, mais prête à faire face à toute situation. Elle seule connaît les manières de vie de son père et essaie de l’encourager. Elle a appris à s’occuper et de lui et d’elle même. Le seul endroit où Hayley peut être normale et avoir réellement 16ans, c’est au lycée. Un endroit qu’elle découvre complètement. J’ai été amusée de ses réactions parfois. Elle va se faire des amis et même plus…

Pour ne pas changer, je n’ai pas vu le temps, ni les pages passer. Le style d’écriture de l’auteur étant toujours aussi immersif et simple à comprendre, je suis d’emblée entrée dans l’intrigue, et j’ai vécu avec les personnages. C’est vraiment profond et comment ne pas être touchée par des événements qui peuvent être vécus réellement ! J’ai refermé ce livre avec soulagement, malgré les émotions riches ressenties. Étrangement il ne m’a pas été dur de les quitter. non pas que je ne les aimais pas ! simplement il n’y avait pas lieu que ça aille plus loin, et c’était parfait ainsi.

L’auteur à un véritable don pour réparer les plaies, et calmer les coeurs les plus meurtris. Ses romans agissent tels des baumes pour nos propres blessures et celles des autres. Je n’ai jamais vu cela ailleurs. Un tel réalisme, un quelque chose qui nous réunit tous,…

Le coup de coeur n’est pas passé loin, comme souvent, néanmoins, il est juste magnifique pour tout ceux qui cherchent une histoire réaliste, dans toute sa profondeur et sans tabou.

kinou tt heureux

 

7 thoughts on “Ma mémoire est un couteau”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s