Adulte, Non classé, Romance, Tranche de vie, Young adult

La vie sauvage

CVT_La-vie-sauvage_1926

Titre: La vie sauvage

Auteur: Thomas Gunzig

Éditeur: Au diable vert

Parution: 31/08/2017

Genre: réalisme/romance/aventure

 

 

4ème de couverture

Bébé rescapé d’un accident d’avion, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé par hasard le jour de ses seize ans et ramené à sa famille, il va découvrir les misères de la civilisation dans une petite ville du nord de l’Europe. La rage au ventre, il mettra tout en œuvre pour retourner d’où il vient et où l’attend l’amour de sa vie.

Mon Avis

Merci à la masse critique de Babelio qui m’a permise de découvrir ce roman, et au passage cette maison d’édition. En lisant le résumé je m’attendais a quelque chose de tout à fait différent de ce que j’ai pu lire. Cependant, l’auteur est parvenu à m’atteindre et à m’entraîner dans son aventure.

Imaginez, un accident d’avion dont le seul rescapé est un bébé. Élevé dans la jungle africaine par des hommes qu’en Europe nous qualifierions de non civilisés, il ne connait que cette vie. Les privations, les armes, la mort, mais aussi la chaleur, l’affection, l’éducation, et surtout…l’amour. Sauf qu’à 16 ans, grâce à la technologie, il est retrouvé et ramené dans sa famille. L’inconnu quoi. Que va t’il penser de la « civilisation » ? De ses bons et mauvais cotés ? de son oncle, sa tante et leurs enfants ? de cette vie dont on lui vantait les bienfaits, lui le pauvre petit perdu dans la jungle ?

C’est un roman que je qualifierait de… direct, franc et presque trash. Nous sommes dans les pensées de Charles, ainsi on a droit à tout ce qu’il ne dit pas, tout ce qui le dérange,… c’est un garçon qui a connu une vie rude mais cette vie, et surtout ceux qu’il a rencontré, il les aimait. On l’a arraché à son monde pour lui montrer le notre. Et autant dire qu’il va montrer rapidement ce qu’il en pense. Du moins à nous lecteurs, car par devant, Charles est un manipulateur hors pair. Au début, j’ai eu du mal avec le langage parfois très cru, et du coup le style d’écriture. Puis je me suis rendue compte que cela aidait à l’authenticité du personnage. C’est lui qui nous parle après tout. Et c’est par ce style que l’on commence à discerner sa personnalité.

C’est une des première fois que je lis un roman qui n’a ni « méchant », ni « gentil » (sauf témoignage évidemment). le héros lui même n’entre dans aucune de ces catégories. Il a des bons cotés, et des beaucoup plus mauvais. C’est un roman pour les jeunes qui fait réfléchir. Sur la société évidemment, le monde dans lequel nous vivons et comment nous sommes perçus par d’autres. Il donne matière à se poser énormément de questions. De plus il est écrit de manière particulière puisque le narrateur nous parle de sa vie dans l’ordre qu’il souhaite et parfois il faut le suivre… ce n’est pas facile. Tout comme les sujets abordés.

Voici donc un roman que je ne placerai pas dans n’importe quelles mains. Pas trop jeune déjà, et puis surtout avec le désir d’apprendre, de découvrir, sans jugement. Ce n’est pas une lecture facile même s’il y a bien pire. De mon coté je l’ai apprécié, je suis entrée dedans, j’ai même vraiment de l’affection pour un personnage, mais s’il a retenu mon attention sur le moment, dans la durée, je n’en retiendrai que ce que j’ai appris, je ne le relirai sans doute pas. 

kinou content 2

1 réflexion au sujet de “La vie sauvage”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s