Adulte, Aventure, Chroniques romans, Tranche de vie

Le meilleur ami de l’homme

Titre: Le meilleur ami de l’homme

Auteur: Hervé Magnin

Éditeur:  la Part du colibri

Parution: Mars 2017

Genre: aventure /récit de voyage

 

4ème de couverture

Pour raconter trente ans d’aventures à travers le monde, une pudeur équivoque impose ici une narration inattendue. Un brin narcissique, le je narratif cite un prétendu grand philosophe. MacGyver aurait dit : « Le meilleur ami de l’homme, ce n’est ni le chien, ni le cheval. C’est le couteau suisse ». C’est ce meilleur ami-là qui raconte en 1988 les 14 000 kilomètres à vélo entre Montréal et Bogotá. C’est lui en 1989 qui flippe et se perd dans la jungle du Darién entre Panamá et Colombie. C’est lui en 2012 qu’un geôlier du Hezbollah convoite dans une prison libanaise. C’est lui en 2013 qui fuit l’Iran pour se réfugier en Iraq. C’est lui qui dégoupille les grenades en Syrie. C’est lui qui disparaît mystérieusement en Serbie… Tout commence en 1985 dans une caserne de l’armée française. Depuis, aventures et mésaventures s’enchaînent. Ce récit romanesque n’est nullement romancé. Il se peut pourtant que le lecteur doute de la véracité de ce qui y est relaté. L’incroyable ne mérite peut-être pas toujours d’être cru. Qu’importe… On voyage autant dans l’imaginaire que dans la réalité

Mon Avis

Merci à l’auteur de sa grande patience à mon égard et de cette lecture qui sort de ma zone de confort, et à travers laquelle j’ai beaucoup voyagé…

Nous voici en compagnie du meilleur ami de l’homme et comme MacGyver le dit si bien, ce n’est pas le chien, mais bien le couteau suisse dans ce livre. C’est ce cher ami qui va nous conter une partie de l’histoire d’Hervé qui part à l’aventure en vélo de Montréal à Bogotá. Puis 20 ans plus tard un voyage au Liban, en Irak, en Syrie, en Serbie. Oui nous voyageons beaucoup avec Hervé et son meilleur ami. Nous allons découvrir non seulement des pays mais aussi les conditions politiques, des rencontres formidables avec des populations hospitalières et bienveillantes. Des histoires de vie également, et malheureusement d’innombrables galères dans lesquelles Hervé va se retrouver embourbé. Et pourtant, cet homme ne perd pas son optimisme, il avance, il nous fiche la trouille et j’ai cru le perdre bien des fois. Il nous apprend énormément sur la vie.

Je pense qu’après de tels voyages on ne peut que voir différemment un couteau suisse déjà, qui mine de rien a été mille fois plus utile à notre héros qu’un téléphone portable, un ordinateur ou autre. Mais aussi notre confort à nous qui sommes dans des pays faciles à vivre… Quand votre vie dépend de la prochaine roue de vélo que vous allez trouver, ou du prochain gîte qu’on voudra bien vous offrir, on voit les choses autrement.

J’ai donc appris, tout en me laissant gagner par les émotions au cours des différents voyages d’Hervé. J’ai souvent eu envie de le ramener à « la raison », de calmer ses envies de découverte car il se met en danger. J’ai laissé ma tristesse l’accompagner, ma colère, mais aussi ma joie et mes sourires lors de toutes ces aventures. Je me suis immergée totalement dans son histoire et j’ai un peu eu l’impression d’en faire partie, d’être perchée sur son « papillon-tortue » comme il appelle bientôt son vélo. Hervé est très attachant avec son caractère généreux, doux mais têtu, avec un coté mystérieux et mine de rien qui ne se laissera pas faire.

Je ne pourrais donc que dire merci à l’auteur de m’avoir fait connaître un peu tout ces endroits, combinées à des valeurs essentielles à l’humanité. J’ai eu du mal à ressortir de ce voyage qui prend vraiment « aux tripes » .  Ah et le fait que le narrateur soit le couteau ajoute une touche d’humour et d’imaginaire à ce récit. C’est très agréable et j’avoue que je me suis beaucoup amusée des pensées de cet ami de l’homme.

Etes vous prêts à partir à l’aventure ? A découvrir du paysage, des populations, des histoires presque incroyables, à sortir de vos pénates et à vous laisser emporter par les folles envies d’Hervé ? N’hésitez surtout pas !

kinou-tt-heureux

1 réflexion au sujet de “Le meilleur ami de l’homme”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s