Chroniques romans, Drame, Guerre, Young adult

Le ruban rouge

417kmMB88UL._SX305_BO1,204,203,200_

Titre: Le ruban rouge

Auteur: Lucy Addington

Éditeur: Pocket jeunesse

Parution: Septembre 2018

Genre: Guerre/ historique/ Young adult

Pages: 336

4ème de couverture

Nous quatre : Lily, Marta, Carla et moi. Dans une autre vie, nous aurions pu être amies. Mais nous sommes à Birchwood.

Ella, quatorze ans, est couturière. Pour son premier jour de travail, elle plonge dans ce monde de rubans, d’étoffes et de soie qu’elle aime tant. Mais son atelier n’est pas ordinaire, et ses clients le sont encore moins. Ella est prisonnière du camp de Birchwood, où elle confectionne les vêtements des officiers. Dans ce terrible quotidien où tout n’est qu’affaire de survie, la couture lui redonnera-t-elle espoir ?

Mon Avis

Ce roman, je savais déjà qu’il allait me percuter. Qu’il serait fort et juste. Comme beaucoup de romans jeunesse/young adult voir même adulte, traitant de la seconde guerre mondiale ces dernière années. Je n’ai donc pas hésité une seconde. Et je n’ai pas été déçue.

Nous voici à Birchwood, autrement dit Auschwitz. Le célèbre camp d’extermination. Mais l’intérêt principal du roman est son narrateur, Ella. La jeune fille, prisonnière ne perd pas espoir. Malgré le terrible quotidien, l’appel qui dure des heures, les repas qui n’en sont pas, la maladie… Parce que Ella rêve de couture. Et grâce à son culot (il faut bien le dire) ainsi que son talent, elle travaille en tant que couturière se réfugiant dans les étoffes, les aiguilles et autres machines. Elle confectionne toute sorte de vêtements pour les officiers et leur femmes.

A travers son récit, Ella nous raconte la solidarité mais aussi les trahisons, la vie au camps et des horreurs qu’elle même peine à croire jusqu’à ce qu’elle les voit de ses propres yeux. Elle nous présente Lily, sa meilleure amie conteuse d’histoire, Marta, la responsable des couturière, et aussi Carla, une de ses atypique cliente. C’est avec angoisse que l’on suit le parcours de la jeune fille qui fait de son mieux pour survivre et s’accrocher à ses rêves.

Je ne me suis pas particulièrement attachée à Ella qui a beaucoup de caractère et me correspond peu. Mais j’ai eu la joie de connaître Lily qui elle, m’a touchée au plus haut point. Ainsi j’ai suivi les aventures des deux amies, et le fait qu’elles soient racontées du point de vue d’Ella ne m’a pas dérangé. j’ai encore une fois appris plein de choses que j’ignorais sur ces endroits dont on revient rarement. J’ai connu la joie des petits instants, l’immense tristesse, la peur, l’angoisse qui ne vous lâche pas. Et puis l’espoir…
L’auteur écrit avec justesse et comme elle le dit à la fin du roman, elle s’est énormément renseigné ce qui fait de ce livre quelque chose qui pourrait être une histoire vraie. C’est poignant, cela nous embarque loin de notre quotidien pour nous plonger dans ce que certains ont connu. Et qu’il ne faut pas oublier, que les plus jeunes doivent aussi connaître. Jamais il n’est fait mention de religion bien que nous comprenions rapidement qu’Ella est juive. mais j’ai trouvé cette neutralité belle.

Le seul point qui m’a dérangée finalement, c’est la fin. Eh oui je suis difficile… mais tout au long du roman l’ambiance est sombre, inquiétante, l’espoir est là oui, mais nous savons qu’il passe forcément par des pertes, des problèmes. Or nous avons le droit à un trop bel happy end à mon goût. Il sonne faux lorsqu’on sait tout ce qu’il s’est passé. Il est trop beau. Or je pense que si l’on veut saisir toute la portée de ces horreurs, terminer sur des notes aussi joyeuses… ce n’est pas juste. Après je suis peut être tout simplement trop dure, je n’en doute pas, (ou j’ai peut être lu trop de drame…) néanmoins j’ai eu comme une impression d’irréalisme. Même si tout n’est pas rose loin de là. Il fallait tout de même que j’en parle puisqu’il s’agit la de mon seul ressenti négatif sur cette magnifique oeuvre.

Cela dit, cette découverte m’a bouleversée et je pense que chacun, jeune ou moins jeune devrait le lire, ou d’autres de ce genre, afin de comprendre et de connaître le passé. Le tout à travers un roman mettant en avant un point de vue original et peu connu. Les émotions, la profondeurs sont présentes… Ne passez pas à coté. Et pour la fin, soyez plus souples que moi, accrochez vous au rêve !

kinou tt heureux

2 réflexions au sujet de “Le ruban rouge”

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s