Films

Miss peregrine et les enfants particuliers

439861.jpg

Titre: Miss Peregrine et les enfants particuliers

Réalisateur: Tim Burton

Sortie: 5 octobre 2016

Genre: Fantastique

Durée: 2h03

 

 

Résumé

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre « particularité » peut sauver ses nouveaux amis.

Lire la suite « Miss peregrine et les enfants particuliers »

Films

BGG (Le bon gros géant)

Le_BGG_Le_Bon_Gros_Geant.jpg

Titre: BGG Le Bon Gros Géant

Réalisateur: Steven Spielberg

Sortie: le 20 Juillet 2016

Genre: Fantastique/ Famille

Durée: 1h57

 

 

D’après le roman du même nom, écrit en 1982 par Roald Dhal.

Synopsis

Sophie est une des pensionnaires d’un orphelinat londonien. Une nuit, la petite fille férue de lecture découvre un géant qui rode non loin de l’établissement. Celui-ci attrape bientôt l’enfant dans sa large main et l’emmène directement au royaume des géants. Sophie est très inquiète, car la littérature sur les géants précise que ceux-ci mangent les humains. Heureusement, son kidnappeur, qu’elle surnomme vite le Bon Gros Géant, ne se nourrit que d’étranges végétaux, les schnockombres…

Mon Avis

Encore une sortie attendue! En effet le nom m’a vaguement rappelé quelque chose. Après micro recherche j’ai découvert que j’avais lu le roman de Roald Dhal étant plus jeune. Dés lors je me suis empressée d’aller en découvrir l’adaptation !

Au niveau scénario tout y est. Sophie est une jeune orpheline assez insomniaque. Une nuit, elle découvre qu’un géant rôde dans la ville. Malheureusement avant de pouvoir s’enfuir, elle est attrapée par celui ci et ramenée chez lui, au pays des géants. Au début, il nous fait presque peur ce géant, comme à Sophie. Il n’est pas facile de comprendre ce qu’il veut ou non. Mais à force de paroles quelques peu déformées (BGG a un langage bien à lui), la petite va découvrir qu’il ne la mangera pas. Par contre ses confrères n’hésiteraient pas une seconde ! Aussi doit elle se cacher… Mais notre héroïne est très curieuse et va bientôt demander à son hôte de l’emmener à son travail qui concerne le monde des rêves…

C’est juste  magnifique. Préparez vous à vivre ce récit à la place de Sophie. Les images, le réalisme qu’elles inspirent, les effets mis en oeuvre, tout nous pousse à nous laisser porter. De plus, il n’y a rien de plus simple que de s’imaginer dans le corps d’une enfant qui ne rêve que d’aventure, d’amour et de bonheur.

Attention, nous sommes ici dans un film visant aussi le jeune public. Pas de sang, ni même de grosse bagarre. Et pourtant des sujets bien douloureux sont évoqués dans une juste mesure. Il y a là un vrai scénario, de l’aventure, beaucoup d’humour mais aussi des tragédies passées ou présentes. De quoi nous tenir en haleine jusqu’à la fin du film.

Si je ne me souviens pas avec exactitude de la fidélité du film au roman, j’ai particulièrement adoré cette adaptation. J’ai aimé Sophie et le BGG. Je m’y suis attachée et j’ai vécu avec eux pendant quelques heures. Je le reverrai même volontiers, en famille ou avec des amis, autant pour la beauté de l’histoire que pour la magie des images…

 

 

Films

Tarzan

466057.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre: Tarzan

Réalisateur: David Yates

Sortie: 6 juillet 2016

Genre: Aventure

Durée: 1h50

 

 

Synopsis

Une relecture du mythe Tarzan.
Après avoir grandi dans la jungle africaine, Tarzan a renoué avec ses origines aristocratiques, répondant désormais au nom de John Clayton, Lord Greystoke. Il mène une vie paisible auprès de son épouse Jane jusqu’au jour où il est convié au Congo en tant qu’émissaire du Commerce. Mais il est loin de se douter du piège qui l’attend. Car le redoutable belge Leon Rom est bien décidé à l’utiliser pour assouvir sa soif de vengeance et sa cupidité… (merci Allociné)

Mon Avis

J’attendais cette sortie, je n’ai pas été déçue. Ce film est franchement bien réalisé, tant au niveau scénaristique, que les effets spéciaux. Accessible à partir de 9-10 ans je pense, afin de tout comprendre.

En effet, ce film fonctionne en deux temps. Le présent, dans lequel Tarzan est sorti de la jungle, s’est établit en Angleterre sous son vrai nom John Clayton, et le passé, où nous est conté petit à petit, sa naissance, son enfance, puis sa rencontre avec les hommes et plus particulièrement Jane. C’est une bonne technique qui nous permet de comprendre les sentiments, les valeurs de l’homme que Tarzan est devenu.

Il va donc être convié au Congo, pays de son enfance, en tant qu’émissaire. Il faut rappeler que nous sommes dans une période tendue de l’histoire de l’Afrique qui se retrouve colonisée, ses tribus réduites en esclavages par les blancs qui ne cherchent que diamants et autres richesses bien cachées au fin fond de leurs forêts. Leon Rom est un de ces homme, prêt à tout pour le pouvoir, et la gloire. C’est contre lui que John/ Tarzan, va devoir se battre, et pour cela, redevenir, le roi de la jungle.

J’ai énormément apprécié les valeurs contenues dans ce film. La bonté, la liberté, la justice, l’humanité… Il y a vraiment beaucoup de leçons à en tirer. L’action est également bien rendue, notre héros court sur les branches, se bat contre des gorilles et se balance de liane en liane, tout en poussant un certain cri, fidèle à tout ce que nous connaissons de cet univers.

 

Films

Divergente

Divergente

 

Je vais donc vous parler du film Divergente que nous sommes beaucoup à avoir vu, adaptation du premier tome de la saga. Une envie de découvrir ses points forts, faibles,… bref tout ce qui le relie (ou pas), à l’oeuvre papier.

Attention Spoiler pour ceux n’ayant pas lu le premier volet ou vu cette oeuvre.

Mon Avis global:

Déjà je peux affirmer que j’ai beaucoup apprécié le film. Je savais à quoi m’attendre, puisque j’ai attendu de lire la saga avant de regarder le film. J’avoue avoir été surprise et très heureuse dans l’ensemble de voir ce que ça donne en image, animé et joué par des acteurs. Vraiment comme dans ma tête ou presque, l’action superbement rendue. Il manque un peu d’émotion à mon goût cependant c’est plutôt normal à moins de faire un film de 3 heures. Passons à davantage de précisions…

*******

Le scénario:

Dans son ensemble, on assiste à la même chose que dans l’oeuvre écrite. Pourtant des scènes ont été modifiées, enlevées ou bien ajoutées comme dans toute adaptation.

Ici, une qui m’a particulièrement marquée est la visite des parents. Elle n’existe pas dans le film. La mère de Tris va se rendre clandestinement chez les audacieux un jour pour lui parler. J’ai trouvé dommage le changement de ce passage surtout qu’il doit être difficile de se rendre dans cette faction sans se faire remarquer. Il y d’autres moments qui manquent au film néanmoins il n’y a pas besoin d’eux pour comprendre la trame.

L’action est au premier plan, aussi les passages explicatifs ou contenant des émotions concernant d’autres personnages que Tris et Quatre, sont passés à la trappe. Difficile cependant de faire un film en gardant tous les éléments d’une oeuvre littéraire. Donc pas de blâme. Néanmoins pour ceux qui ont lu le livre en premier cela pourra leur manquer.

Les personnages:

Ils ont tous de grands rôles dans la saga. L’auteur à tenu à tous les développer, et à les faire souvent interagir entre eux, afin de découvrir l’intégralité des relations. Dans l’oeuvre filmée, en revanche, ils sont très peu à avoir une réelle place. Je les ai plus ressentis comme des objets dont on a besoin de temps à autre. Mis à part notre couple héros évidemment. J’ai trouvé cela dommage. Mais voici mon analyse de certains d’entre eux.

Beatrice: Elle est sensiblement la même dans les deux oeuvres, quoique un peu plus dure et moins émotive dans le film. Je la voyais davantage timide et il est vrai qu’on nous montre une fille qui se rebelle souvent et fait parler d’elle. Tris perd plus vite son coté Altruiste dans cette adaptation.

Tobias (Quatre): Un manque d’émotions également surtout dans son paysage des peurs. Et un changement trop rapide envers Tris. De dur et froid il passe à chaleureux. Par contre ils ont respecté son coté impassible et sa rivalité avec Eric (j’ai adoré ça xD)

Caleb: Le frère de Tris est très peu présent, juste au début et lorsque sa soeur passera le voir chez les érudits. La scène sera d’ailleurs un peu différente que celle du livre. On le retrouvera pour la fin mais sans plus.

Cristina: Si dans le livre elle est très présente, ici on comprendra qu’elle est l’amie de Tris mais ça n’ira pas plus loin. On les verra ensemble de temps à autre pour confirmer cela.

Will: L’autre ami de Tris est très peu présent, on comprend d’ailleurs qu’il est en couple avec Cristina grâce à dix petites secondes ce qui est peu.

Al: Plus mou que dans le livre j’ai trouvé et il y a de l’incompréhension quant à ce qui le pousse à attaquer Tris. Il manque les passages où naît leur amitié, et ceux qui démontrent combien il est dur pour lui de devenir audacieux.

Peter: Bien présent, toujours aussi pénible bien qu’il ne fasse pas la moitié de ce qu’il fait dans l’oeuvre littéraire. Juste assez pour comprendre que c’est quelqu’un à ne pas fréquenter.

Edward, Uriah et son frère n’existent pas. Du moins on ne les connait pas.

Une chose que j’ai trouvé d’ailleurs embêtante dans le film c’est que beaucoup de garçons se ressemblent. Forcément, l’habit noir est de rigueur chez les audacieux, mais les visages comme les coupes de cheveux ou encore la couleur de ceux ci auraient pu nous aider à déterminer qui est qui…  Aussi, il est parfois difficile de les différencier.

*******

Différence majeure: Ce qui marque le plus c’est la connaissance que l’on va avoir sur les personnages et leurs relations ainsi que sur les factions. Puisque tout est concentré autour de l’action, il faut assimiler rapidement ce qu’il se passe autour. Je dirais que ce n’est pas un soucis pour celui qui n’a pas lu le livre. A l’inverse je me suis sentie un peu confuse devant cela. J’attendais davantage des persos secondaires au vu de l’ampleur qu’ils ont dans le livre.

Petit détail: Pourquoi on a droit au titre « coincé » pour les altruistes au lieu de « pête sec » qui a mon avis sonnait bien plus juste ?

*******

Mais quand même : Pour moi malgré tout c’est vraiment un pari réussi et en comparaison avec d’autres adaptations, c’est franchement bien réalisé. Un film à ne pas rater, qu’on ai lu ou non le livre, il vaut vraiment le détour. J’espère qu’ils nous feront vite la suite !